#2 – La persévérance : the good, the bad and the ugly.

Le survivologue
Le survivologue
#2 - La persévérance : the good, the bad and the ugly.
/

La persévérance. Ce truc indispensable pour avancer. Mais aussi ses limites, et le piège qu’elle peut constituer. Si vous cherchez un gros speech de motivation à l’américaine, passez votre chemin. Vous allez être très déçu(e).

6 réponses sur “#2 – La persévérance : the good, the bad and the ugly.”

  1. Salut David !
    Merci pour tout ça.
    Pas vraiment d’idée de sujet à te proposer pour le moment, mais une piste de lecture sur laquelle je viens de tomber ; tu connais peut-être, c’est le psychologue Albert Bandura et sa théorie du sentiment d’efficacité personnelle. Dans l’article « BANDURA : UNE PSYCHOLOGIE POUR LE XXIE SIÈCLE ? », l’auteur montre comment la biographie de Bandura lui-même explique en partie son travail et l’orientation qu’il lui a donné. Sans spoiler trop, il y est question de recherche scientifique hors des sentiers battus et de transdisciplinarité, d’adversité et de la façon d’en faire un facteur d’enrichissement et d’aguerrissement, de courage, d’effort et de joie dans l’action, etc. M’étonnerait pas trop que ça résonne en toi !..
    Ciao !

  2. Pas facile de faire une bonne suite… Et bien là c’est gagné !
    Podcast captivant, avec un ton juste, un brin d’accent chantant et surtout un vernis de rustique qui camoufle (mal) une vraie réflexion et une maturité sur les sujets abordés.
    La liste des ouvrages cités dans le résumé de l’épisode ce serait top, mais bon il suffit de réécouter la fin donc pas primordial.
    Merci !

  3. Très intéressant!
    Le son est effectivement meilleur que sur le premier épisode.
    Je trouve très pertinent de rappeler la bibliographie en fin d’épisode.
    Sur un mot qui combinerait la gniaque et l’intelligence situationelle, je propose le concept de métis, de la Grèce antique.
    Je propose dans la continuité du thème de cet épisode d’inviter Alice Rivières, du collectif Dingdingdong, sur l’adaptation à la maladie d’Huntingdon et la diversification des narratifs sur cette maladie neuroévolutive.

  4. Merci pour ce podcast c’est toujours aussi enrichissant et ça permet de nouvelles pistes de réflexion et de lectures à ajouter à la pile déjà fournie de ma table de chevet!
    Le thème de la persévérance que tu as abordé m’a fait penser à un article que j’ai rencontré dont voici la référence: dans le livre d’Heidi Grant Halvorson « 9 things successful people do differently » chez Harvard Business Review press, il y a un chapitre sur les mécanismes de fonctionnement de la volonté intitulé « build your willpower muscle » , qui explique comment travailler sa persévérance, en habituant le mental via de petits challenges réguliers mais contraignants ( utiliser sa main non dominante, faire son lit, rectifier sa posture par exemple) , en reconnaissant que notre réserve de « willpower » est épuisable et qu’il faut donc savoir recharger ses batteries et enfin que la recharge de batteries du willpower peut se faire plus rapidement en utilisant certaines techniques ( par exemple en pensant à des personnes que l’on connait qui possèdent un fort self-control).
    Les travaux sur la notion de « Grit » d’Angela Duckworth peut également aussi t’intéresser si tu ne connait pas déjà son travail.

Répondre à Gégé Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.